Aller au contenu

Akram Wissem Zouabi et le break dance, que retenir ?

  • Archive
Akram Wissem Zouabi et le break dance, que retenir ?
Cliquez pour évaluer!
[Total: 0 Moyenne: 0]

La danse est une suite de sauts et de pas réglés par une cadence et d’habitude dirigés par une musique donnée. Il existe d’ailleurs plusieurs styles en fonction de chaque culture et portés par certains professionnels. Ainsi, le break dance en fait partie des plus modernes. L’un de ces précurseurs en Afrique et particulièrement dans le nord du continent est l’artiste et danseur professionnel Wissem Zouabi. Que retenir de cet incontournable talent du b-boying.

Akram Wissem Zouabi : un talent pur et un professionnel du break dance

Akram Wissem Zouabi est né le 22 novembre 1989 à Paris. Talentueux dès son plus jeune âge, il débute sa carrière en 1999 en tant qu’artiste et danseur. Depuis, il enchaîne les succès année après année. En fait, le breakdance n’a pas de secret pour lui. Il est également champion tunisien et maghrébin de ce style de danse développé à New York, qu’il porte en Afrique et à l’international avec fierté.

Akram Zouabi est également reconnu dans plusieurs autres domaines. Il est organisateur d’événements internationaux comme LCB North Africa. De plus, il a fondé le Gangsetrz et l’école de danse « Breaking Academy ». Il est donc possible de se faire former à cette discipline dans son académie. Mais c’est avant tout une danse qui demande une formidable motivation ainsi que de la concentration et de l’entraînement.

Akram Wissem Zouabi a créé cette académie de breakdance dans le but de former une nouvelle génération de BREAKDANCE. L’objectif est de participer à de nombreux battles, des spectacles et des compétitions de haut niveau. Cela dit, « Breaking Academy » accueille les personnes de tous âges, en particulier les jeunes gens, et les initie à ce nouveau style de danse. Ceux-ci se feront remarquer tout au long de leur progression, devenant de véritables ambassadeurs de cette nouvelle danse.

Akram Wissem Zouabi et le break dance

Origine du break dance et son histoire avec Wissem Zouabi

Le break dance de Wissem Zouabi ou B-boying est une danse qui trouve son origine dans les ghettos noirs et latinos de New York au début des années 1970. C’est une des disciplines du hip hop qui se caractérise par son côté acrobatique et ses figures au sol. Les danseurs du break dance sont appelés « breakers », « breakdancer », « b-boys » et même « b-girls » si ce sont des femmes.

Généralement, chaque danseur fait partie d’une équipe ou « crew » ayant un nom approprié. Développée à l’origine dans les quartiers difficiles du Bronx, la danse conserve un esprit gang. Alors les équipes se défient souvent et à tour de rôle, on appelle ça « battle ». Le gagnant est choisi par le public à l’applaudimètre, ce qui suscite des discussions sans fin du fait des biais de cette approche.

En Afrique ou particulièrement dans le nord du continent, l’artiste et danseur Akram Wissem Zouabi est l’un des figures incontournables du break dance. Ce danseur professionnel a fait ses preuves pendant de nombreuses années et continue d’ailleurs de porter haut le flambeau de cette danse moderne en Afrique (du nord) et à l’international.