Comment financer la rénovation de votre propriété ?

Financement rénovation

Rénover sa propriété peut parfois s’avérer indispensable, si votre maison est ancienne ou que vous souhaitez la vendre. Toutefois, ces travaux coûtent cher ! Quels sont les moyens de financement existants ? Peut-on bénéficier d’une aide de l’Etat ? On fait le point.

Quels sont les différents moyens de financement ?

Plusieurs moyens de financement existent pour payer les rénovations de sa propriété :

  • Utiliser sa carte de crédit : si le montant des rénovations n’est pas trop élevé, par exemple dans le cas de petits travaux, vous pouvez payer avec votre carte de crédit. Attention toutefois, car si certaines cartes de crédits vous récompenseront avec des points, ce type de crédit reste celui qui a les taux d’intérêt les plus élevés.
  • Contracter un prêt personnel : toujours dans le cas de travaux de rénovation peu importants, vous pouvez demander à votre banque un prêt personnel que vous rembourserez rapidement pour éviter les charges trop importantes.
  • Recourir au refinancement hypothécaire : c’est l’option à privilégier dans le cas de rénovations importantes car le taux d’intérêt est plus bas que celui du prêt ou d’un crédit, et vous aurez plus de temps pour rembourser le prêt.
  • Recourir à la marge de crédit hypothécaire : c’est l’option à privilégier pour des rénovations qui risquent de durer plusieurs mois. Les intérêts sont calculés sur le montant utilisé chaque mois. Toutefois, l’échéance n’étant pas fixe comme pour le prêt ou le crédit, il est important de savoir s’organiser ! A noter également qu’avec une marge de crédit hypothécaire, on peut emprunter jusqu’à 65 % de la valeur de sa propriété. Si cela ne vous suffit pas, vous pourrez le combiner à un prêt à taux fixe ou variable.

Quelles aides de l’Etat pour une rénovation de sa propriété ?

L’Etat propose différentes aides et subventions pour vous aider dans le financement de votre rénovation. Il s’agit notamment d’aides pour les travaux de rénovation énergétique, comme :

  • Le dispositif « Ma Prime Rénov » (aide pouvant aller jusqu’à 20 000 €)
  • Le chèque énergie (aide dépendant des revenus du foyer, allant de 48 € à 277 €)
  • L’éco-PTZ ou prêt à taux 0 pour la rénovation des logements anciens (jusqu’à 30 000 €)
  • Le crédit d’impôt à la transition énergétique (jusqu’à 75 % du montant total de la rénovation)
  • La TVA à 5,5 % pour l’amélioration énergétique
  • La prime énergie pour l’amélioration énergétique de l’habitat pour l’isolation des combles (à partir de 10 € / m²) ou pour l’installation d’une chaudière à biomasse performante (4 000 €)
  • La prime de l’Anah « Habiter mieux » (jusqu’à 15 000 €)
  • L’aide Action Logement pour la rénovation énergétique (jusqu’à 20 000 €)

Pour en savoir plus sur ces différentes aides et subventions, consultez le site : alpes-provence-immobilier.fr.