Comment traduire les documents officiels ?


Les gens se déplacent de plus en plus au-delà des frontières de leurs pays pour travailler à l’étranger, étudier dans une université étrangère, lancer un commerce international, ou tout simplement pour passer les vacances et changer un peu.

Pour compléter les démarches administratives nécessaires pour l’obtention du visa du pays de destination, ou pour s’inscrire dans une université ou autre, il faut traduire certains documents officiels exigés par les administrations étrangères, comme :
– Les actes d’état civil : carte d’identité, acte de naissance, livret de famille, etc.
– Les documents juridiques : casier judiciaire, procuration, etc.
– Les certificats et les attestations : diplôme, attestation de travail, relevés de notes, etc.
– Les documents commerciaux : agrément, registre de commerce, registre des sociétés, etc.

Qu’est-ce qui distingue la traduction des documents officiels ?

Les documents officiels sont différents des autres par leur caractère légal et leur structure standard, et ces deux caractéristiques doivent être conservées dans la traduction de ces documents.

Pour que la traduction d’un document officiel puisse avoir une valeur légale, elle doit être réalisée par un traducteur certifié agréé par l’Etat et assermenté auprès de la Cour d’Appel de sa région.

De plus, le traducteur est censé maîtriser le style de rédaction officiel, il doit comprendre les différentes expressions et formules utilisées dans les langues source et cible, respecter la terminologie et reprendre le sens avec fidélité pour reproduire le document original sans ambiguïtés.

Quelles sont les caractéristiques de la traduction officielle ?

Afin d’être valable lors des démarches, la traduction de documents officiels doit être certifiée par un traducteur assermenté avec la formule de certification « traduction certifiée conforme à l’original ». Aussi, elle doit avoir le sceau apposé et la signature manuscrite du traducteur assermenté.

Toutes les feuilles de la traduction doivent être paraphées et numérotées, et la structure du document et sa mise en forme doivent être conservées.

Enfin, la traduction certifiée doit contenir un numéro d’enregistrement unique attribué par le traducteur assermenté.
Si la traduction ne satisfait pas ces exigences, elle ne sera pas reconnue officiellement à l’étranger.

Où peut-on traduire les documents officiels ?

La traduction de documents officiels doit être réalisée par un expert traducteur agréé par une Cour d’Appel. Ce dernier travaille soit en tant qu’indépendant dans son propre bureau de traduction certifiée soit avec une agence de traduction, comme Protranslate.

Les traducteurs indépendants assurent généralement la traduction dans une seule combinaison de langues alors que les agences de traduction ont une gamme de services beaucoup plus intéressante en matière de types de traduction ou de paires de langues.