1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Vivre différemment, vivre mieux

Nous sommes tous des citoyens du monde. Il est l’heure d’agir pour notre environnement. De consommer mieux, de vivre mieux. Vivre différemment n’est pas un choix, c’est une nécessite. Vivre différemment peut aussi être source de plaisir et non pas de frustration ! Voici une vision optimisme du challenge écologique qui nous est présenté et qui s’impose à nous.

Changer ses habitudes

Le plus dur n’est pas de vivre différemment. Le plus dur c’est de changer ses habitudes. Car elles sont coriaces ses habitudes ! Elles nous ont été inculquées et imposées dans notre enfance, par nos parents, par la société de consommation dans laquelle nous vivons. Le foisonnement de nourriture dans les grandes surfaces nous donnent l’impression que tout est inépuisable. Pourtant, ce n’est pas parce que vous ne le voyez pas au quotidien que ce n’est pas vrai… La terre s’assèche, les ressources s’amoindrissent et le climat change. La nature a besoin de nous. Et nous avons besoin de la nature !

Renouer avec certains plaisirs simples

Changer, c’est renouer avec la simplicité. Cuisiner est un plaisir simple qui vous donne l’opportunité d’y associer une multitude de bons réflexes : sélectionner des légumes de saison, ne pas acheter des plats préparés, consommer moins de viandes… Faire soi-même est également un des nouveaux plaisirs que nous devons se réapproprier. Y a-t-il vraiment une grande satisfaction à poser ses fesses dans un canapé et s’abrutir devant la télé tous les soirs… ? De temps en temps, oui. Tout le temps, non. Faire soi-même s’associe avec les tendances du moment : le home made, le do it yourself… Les plaisirs simples comme celui de faire, de cuisiner, de jardiner, de se promener, de s’ennuyer. Voilà de quoi changer pour du mieux, sans vivre moins bien.

Changer doucement, changer profondément

Oui, l’environnement et la planète ont besoin de nous. Les enjeux écologiques doit devenir une priorité. À force de messages alarmistes, nous nous sommes figés à cause de la culpabilité. Relativisez, ne culpabilisez plus, soyez optimistes et agissez dès maintenant ! Le challenge est considérable, à nous de le transformer en opportunité. Changer en douceur, petit à petit, pas à pas… Pour que finalement, ce soit un changement profond de nos habitudes, de nos usages et de notre mode de consommation au quotidien. Tout le monde y gagne !

Ne pas changer, c’est mourir. Personnellement, nous avons envie de vivre. Alors changeons !