1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Qu’est-ce qu’un tissu ignifugé ?

Pour la même matière et le même modèle, vous trouverez un tissu facilement inflammable, et un autre non (ou difficilement) inflammable. Celui-ci a été ignifugé, alors que le premier n’a subi aucun traitement. C’est quoi donc un tissu ignifugé ?

Les tissus et leur résistance aux feux

Si l’on souhaite classer les tissus en catégories, la première façon serait de distinguer entre les tissus naturels et les tissus synthétiques. Pour les premiers, les fibres utilisées pour le tissage sont d’origines végétales (lin, coton, jute, chanvre, etc.) ou animales comme la soie et l’alpaga.

Quant aux tissus synthétiques, les fibres sont obtenues par synthèse de différents composés chimiques. On retrouve dans cette catégorie le polyester, la viscose, l’acrylique, le polyamide, etc. Il existe aussi des tissus composés de plusieurs fibres naturelles, synthétiques ou bien les deux.

En fonction donc des matières qui composent le tissu et de plusieurs autres caractéristiques (technique de tissage, épaisseur, etc.), il peut être plus ou moins résistant au feu. C’est un point particulièrement important pour les établissements recevant du public, parce qu’ils sont soumis à une réglementation incendie concernant les produits et matériaux d’aménagement, et de ce fait les tissus. Le site https://www.sicm-france.fr propose d’ailleurs une large sélection de produits ignifugés d’aménagement et de décoration à base de textiles, à savoir les tissus, les voilages, les rideaux, les moquettes, etc.

L’ignifugation pour rendre un tissu inflammable

Comme indiqué avant, les tissus peuvent être plus ou moins résistants au feu, en fonction de leur composition et de plusieurs autres facteurs. Et de ce fait, un tissu peut s’enflammer rapidement ou lentement, et même contribuer à la propagation du feu. La norme française NF P.92.507 permet de classer les tissus en fonction de leur réaction au feu : incombustibles M0, non inflammables M1, difficilement inflammables M2, moyennement inflammables M3, facilement inflammables M4 et très facilement inflammables M5.

Heureusement qu’il est possible de rendre un tissu plus résistant au feu, et donc d’améliorer son classement, grâce à l’ignifugation. Il s’agit d’un traitement anti-feu appliqué aux textiles par trempage dans une solution d’ignifugation, par pulvérisation d’un produit ignifugeant ou par foulardage. Le choix de la technique d’imprégnation dépend en principe du grammage, c’est-à-dire l’épaisseur du tissu.

On utilise souvent le trempage pour les tissus fins comme les voilages, et la pulvérisation (recto/verso) pour les tissus lourds. L’ignifugation est très utilisée pour obtenir des tissus qui répondent aux normes de sécurité dans les établissements publics. On recommande souvent des tissus de classement M1 et M2.

Peut-on ignifuger tous les tissus ?

En principe, il est possible d’ignifuger n’importe quel tissu en vue de le rendre plus résistant au feu. Il se peut cependant que le traitement soit difficile, voire impossible, dans certains cas. On remarque par exemple que les tissus naturels sont faciles à traiter, contrairement aux tissus synthétiques qui comportent souvent une variété de composés chimiques.

Sachez aussi que les tissus qui ont subi un traitement anti-tâches ou un traitement déperlant ne peuvent pas être ignifugés, puisqu’ils ne peuvent pas absorber le produit ignifugeant. Vous pouvez tout de même les laver (un lavage spécial) pour annuler l’effet du traitement préalable puis les ignifuger.

Il y a également un certain type de tissu de polyester qui est difficilement inflammable sans avoir subi d’ignifugation. Il est en effet constitué d’une fibre appelée Trevira CS dont les caractéristiques techniques ne s’altèrent pas avec le temps.

Si vous êtes à la recherche de tissus ou de produits de décoration ignifugés, vous pouvez consulter le site sicm-france.fr qui propose toutes les gammes, du naturel au synthétique, du sol au plafond !