La Sclérose en plaques et ses conséquences

sclerose-en-plaque

La Sclérose en plaques est une maladie neurologique qui peut avoir de nombreuses conséquences négatives sur la vie du patient. L’une des principales craintes des malades est la trouble de la marche causée par cette maladie. Lorsque vous perdez en autonomie, votre qualité de vie se dégrade. Mais heureusement, il existe toujours une solution adéquate pour chaque problème. Vous pouvez vous déplacer en chaise roulante le temps d’attendre une guérison totale.

Quelles sont les causes de ces troubles ?

L’évolution de la SEP dépend de plusieurs facteurs comme la localisation des lésions neurologiques et la fréquence des poussées inflammatoires. Certaines victimes peuvent vite se retrouver face à une faiblesse musculaire affectant l’autonomie leurs jambes. Au pire, elles pourraient ne plus se déplacer sans une aide extérieure. Ces troubles peuvent se manifester par une faiblesse musculaire et le patient sent les jambes lourdes ainsi qu’une difficulté à les mobiliser. Il peut également sentir une raideur musculaire ou une spasticité qui entrave la fluidité des mouvements. Puis, il peut souffrir de troubles de l’équilibre, de troubles de la coordination ou encore de la proprioception. Une démarche saccadée, titubante ou instable peut accroître les risques d’accidents. Ainsi, il est important de se faire aider par d’autres personnes ou utiliser un équipement d’assistance ou d’aide à la marche comme les orthèses ou une chaise roulante.

Comment choisir votre fauteuil roulant ?

Lorsque la perte d’autonomie des jambes est importante, il est conseillé d’utiliser un fauteuil roulant. Vous avez le choix entre une chaise roulante manuelle et une chaise roulante électrique. Pour ne pas trop solliciter vos membres supérieurs et entraîner d’autres lésions, il vaut mieux opter pour un fauteuil roulant électrique. Vous pouvez utiliser un fauteuil roulant d’intérieur, plus petit et pliable ou encore une chaise roulante d’extérieur, plus grande et plus robuste. Selon vos besoins, vous pouvez recourir à d’autres modèles comme un fauteuil roulant à hauteur réglable. Ce qui vous permet d’accéder à différents niveaux du sol. Vous pouvez vous placer plus près du sol ou plus haut pour atteindre une étagère. Dans tous les cas, ce modèle vous permet de gagner en autonomie. Il existe aussi un fauteuil roulant verticaliseur vous permettant d’adopter une position assez verticale.

Peut-on prévenir ces troubles de la marche ?

Pour prévenir les troubles affectant vos jambes, il faut suivre un traitement de fond de la sclérose en plaques. Par ailleurs, il faut effectuer une activité physique régulièrement. Ce qui permet de limiter les éventuelles faiblesses musculaires qui peuvent apparaître. A raison de deux à trois fois par semaine, alternez les activités d’endurance et les activités de résistance. Les premières comme le vélo, le tapis de marche et l’aquagym permettent de renforcer la fréquence cardiaque tandis que les secondes aident à renforcer les muscles. Si les symptômes s’aggravent malgré tout, il faut suivre des séances de kinésithérapie.