1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Acheter un kitesurf d’occasion : 3 choses à savoir

Les kitesurfeurs s’orientent de plus en plus vers le matériel de kite d’occasion. La raison évoquée : le coût du matériel neuf est très élevé et il devient difficile de s’en approprier. Conséquence de la ruée vers l’occasion, le marché du matériel de kitesurf déjà utilisé connaît une flambée exponentielle. Et la qualité de l’appareil de kitesurf laisse à désirer. Comment choisir son kitesurf d’occasion ? Quelles sont les différentes parties à vérifier ? Autant de questions que se posent les kitesurfeurs en quête d’un matériel d’occasion. Voici 3 conseils pour choisir son kitesurf d’occasion en toute tranquillité.

Choisir une aile en fonction de son niveau

Avant de s’acheter un matériel de kite d’occasion, il est important de se poser des questions et les bonnes questions d’ailleurs. Qu’est-ce que je veux faire avec mon appareil sur l’eau ? Quel est mon niveau en kitesurf ? Et quelles sont les conditions climatiques fréquemment rencontrées sur l’eau dans la région ? Ces quelques questions devraient pouvoir guider notre recherche de kitesurf sur le marché. Déterminer son niveau est plus que nécessaire. Car, selon qu’on est un débutant ou un expert, le type d’aile à utiliser va différer. Une personne expérimentée sera apte à utiliser un matériel plus ancien qu’un débutant.

Il faut donc acheter un matériel de kite selon son niveau. Aussi, faut-il déterminer la discipline de kitesurf qui sera pratiquée. Les ailes seront adaptées en fonction de la discipline pratiquée : freestyle, freeride ou surf. Le poids est également très important dans le choix de kitesurf d’occasion. Pour les personnes qui ont un gabarit compris entre 50 et 60 kg, il faut choisir une voile de taille moyenne ou en vent plus faible. Pour les personnes dépassant les 75 kg, il faut adapter la voile soit par sa taille, soit par le choix de plage de vents.

Vérifier l’état des ailes

Les ailes sont le poumon du matériel de kitesurf. Sans ailes, pas de navigation sur l’eau. Donc, en choisissant son kitesurf, il faut bien vérifier l’état des ailes. Un accent doit être mis sur les connecteurs d’ailes. Si la gaine protectrice est bien fatiguée, c’est un signe de grande utilisation. Pour ne pas se tromper, gonfler l’aile et inspectez chaque recoin. Les coutures, le spi, les connections. Leur usure est un indicateur sur l’état de santé de l’aile. Examinez le bord d’attaque. Car il pourrait exploser en se gonflant. Et l’état des lignes ne doit pas être ignoré. Elles ne tiendront pas longtemps si elles sont tamisées. Attention également au marbre du bord de fuite.

L’année de mise en circulation

L’année de mise en circulation d’un matériel de kitesurf est très importante surtout en ce qui concerne les garanties de sécurité. Les ailes antérieures à 2013 n’ont pas les mêmes garanties sécuritaires que celle d’aujourd’hui. Il est donc déconseillé d’acheter une aile datant d’avant 2013. Lors de l’achat d’un kitesurf en occasion, orientez-vous vers du matériel de moins de 2 ans. La durée de vie d’une voile de kite est limitée et ses nombreuses pièces peuvent s’user rapidement.