chauffage

Plusieurs ménages optent aujourd’hui pour le chauffage à pellet en raison des avantages économique et écologique qu’il procure. En plus de cela, son installation ainsi que son exploitation s’effectuent avec une grande facilité. On vous propose justement de découvrir à travers le présent article le mode de fonctionnement et les étapes de l’installation de ce dispositif.

Le mode de fonctionnement du chauffage à pellet

Les poêles à granulés de bois sont des dispositifs de chauffage automatiques. Autrement dit, les utilisateurs ne fournissent généralement pas d’efforts pour les faire marcher. Ils n’auront par exemple pas à constamment introduire du combustible dans leur poêle. En effet, ce dispositif de chauffage a une réserve de pellets qui transitent directement vers la chambre de combustion par le biais d’une vis sans fin.

Il faut donc recharger régulièrement sa machine pour bénéficier des avantages des poêles à pellets. La mise à feu s’effectue le plus souvent dans un intervalle compris entre deux et sept minutes. Ensuite, il faut attendre environ huit minutes pour voir la flamme se stabiliser à l’intérieur du système de chauffage à pellets.

Une fois cette étape franchie, il faut attendre un quart d’heure pour que le ventilateur se déclenche. C’est à ce moment précis que l’air chaud se répand à l’intérieur des pièces de la maison. L’ADEME recommande d’ailleurs pour cette raison de placer ces systèmes de chauffage dans les pièces à vivre.

Nettoyage et entretien du poêle à pellets

Le poêle à granulés est conçu de sorte à se nettoyer systématiquement après une certaine période d’activité. Pour la plupart des modèles présents sur le marché cette période est fixée à trente minutes. Elle est assurée par deux différents mécanismes qui contrôlent :

  • le nettoyage du brasier et
  • l’extinction du chauffage à pellets.

L’existence de ces deux fonctionnalités ne vous dispense cependant pas de l’obligation de nettoyer souvent votre dispositif. On recommande par exemple d’effectuer un dépoussiérage fréquent. Vous pouvez aussi contacter un professionnel pour l’entretien de votre dispositif. La durée de vie de ce dernier peut alors augmenter considérablement. Il ne faut pas non plus négliger les réglages à effectuer.

Réussir l’installation de ce dispositif

L’installation d’un chauffage à pellets relève plus de l’expertise d’un artisan disposant d’une certification RGE Qualibois. Toutefois, vous pouvez l’installer vous-même et ce faisant, économiser de l’argent. La première étape du processus consistera alors à trouver le bon endroit.

Celui-ci doit être bien plat et surtout propre. Il faudrait également vous assurer que le sol est en mesure de supporter le poids du dispositif. Pour finir, on s’assurera que l’alimentation électrique reliée à la terre est de 230 volts et d’une fréquence de 50 hertz au moins.

Il est utile de préciser que l’installation peut s’effectuer suivant quatre différents modèles. Le choix de ces derniers s’effectuera en tenant compte des caractéristiques du logement et des spécificités du câblage électrique.