Le rôle crucial du décodage dans la compréhension de lecture


La lecture n’est pas une faculté innée et nécessite d’être enseignée, notamment en développant certaines habilités qui aident à la compréhension. Parmi ces outils, on trouve le décodage qui joue un rôle crucial dans tout le processus de l’apprentissage.

 

Les différentes étapes et capacités impliquées dans la lecture

De nombreuses études se sont intéressées au processus de la lecture, démontrant sa complexité et la variété des capacités qu’il met en jeu. Or il ne suffit pas d’avoir ces compétences, il faut également savoir les coordonner pour pouvoir lire et comprendre.

En effet, certaines capacités acquises aideront l’enfant à reconnaître les mots écrits (mémoire visuelle des mots) et d’autres à les comprendre ou encore établir un sens général et cohérent du texte entier. En ce qui concerne la compréhension, le décodage joue le rôle le plus important comme on verra par la suite. Tout ceci doit être enseigné à l’enfant en analysant son évolution au fur et à mesure qu’il grandit. En principe, les enseignants doivent payer attention aux capacités de décodage, à l’aisance et la rapidité de lecture, à la richesse du vocabulaire, etc.

 

Le décodage et sa relation avec les troubles de lecture

Les difficultés d’apprentissage et notamment celles de la lecture sont liées à différents éléments, comme la régularité des correspondances graphème-phonème (lettres et sons) dans la langue d’apprentissage. Ce qui rend d’ailleurs la lecture en anglais assez difficile, et encore plus si ce n’est pas votre langue d’origine. Pour lire rapidement et comprendre ce qu’on lit, il faut en effet pouvoir penser en anglais, ce qui prendra certainement du temps pour une personne dont ce n’est pas la langue native.

Où se positionne le décodage dans tout cela ? Il faut savoir que le décodage est le processus le plus sain pour comprendre ce qu’on lit. Or quand des élèves manifestent des problèmes avec cette habilité, on remarque qu’ils évitent de décoder les mots et optent pour la mémoration visuelle. Celle-ci peut suffire pour les premiers niveaux d’apprentissage qui incluent principalement des mots réguliers. Mais dès que le vocabulaire s’étend, avec des mots inventés ou irréguliers et des pseudo-mots, il devient nécessaire de savoir décoder.

 

L’importance d’améliorer les capacités de décodage

Vous comprenez donc l’importance du décodage pour la compréhension de lecture. Un enfant avec bonne habilité, un bon décodeur, va essayer de déchiffrer et d’assembler le nouveau mot qu’il a lu pour le comprendre. Alors qu’un « faible décodeur » va essayer de deviner le mot et abandonnera rapidement.

Dans ce cas, non seulement il n’arrive pas à comprendre le mot, mais il n’entraîne pas ces capacités de décodage et n’améliore donc pas sa lecture. Le problème persiste et devient plus handicapant au long terme. Le rôle des enseignants est crucial à ce niveau, puisqu’ils ont la possibilité d’identifier les problèmes de décodage aussi tôt que possible et aider les élèves concernés à les dépasser.

 

Les élèves qui rencontrent des problèmes de lecture auront besoin d’une aide supplémentaire, notamment pour travailler leurs habilités de décodage. Le processus d’apprentissage sera plus lent, mais ça vaut le coup.