La prévalence de ce syndrome était au départ d’un enfant sur 20?000. Aujourd’hui, elle est passée à un enfant sur 1000 et cela continue de progresser. Ce décalage est dû au fait qu’on déclarait les personnes malades en ne prenant en compte qu’un seul symptôme : les tics verbaux. Si le syndrome Gilles de la Tourette se manifeste beaucoup plus chez l’enfant, les adultes ne sont pas épargnés. À travers cet article, nous allons vous présenter les différents symptômes de ce mal et les moyens pour le soigner. 

Qu’est-ce que c’est??

Il s’agit d’un syndrome aux symptômes divers qui touchent en majorité les enfants. Généralement diagnostiqué vers l’âge de 6 ans, le syndrome Gilles de la Tourette peut disparaitre une fois l’âge adulte atteint. Des facteurs génétiques et aussi environnementaux peuvent être à la base de ce syndrome. Il peut également être provoqué par un dysfonctionnement du système nerveux central. Ce syndrome indispose aussi bien le malade que son entourage. 


Les différents symptômes

Les symptômes dominants de ce syndrome sont les tics verbaux. Le malade développe une tendance compulsive à prononcer des mots injurieux et grossiers. Il y a aussi les tics moteurs comme les gestes involontaires et les clignements des yeux. Il y a également les toux et le raclement de la gorge qui font partie des tics sonores. Certains enfants présentent même des tics nerveux, notamment des troubles du comportement. Dans certains cas, le malade peut jurer sans arrêt pour un rien.

Comment le soigner??

Le premier remède envisagé chez les enfants malades est un traitement par l’utilisation de neuroleptique. Il y a également une technique de thérapie cognitive et comportementale à appliquer. Elle consiste à aider l’enfant à reproduire un mouvement contraire au tic provoqué par le syndrome. En plus de cela, il faut ajouter un bon suivi psychoéducatif et une amélioration de l’environnement.