1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Vers une hausse des tarifs de l’électricité début 2020 ?

Les consommateurs craignent de voir leur facture d’électricité augmenter début 2020. Pour causes, si l’Arenh n’évolue pas dans le sens des fournisseurs alternatifs, ces derniers vont être contraints d’acheter de l’électricité sur le marché de gros, ce qui va avoir pour conséquence d’augmenter le prix de l’électricité, qui pourrait être répercuté sur la facture des consommateurs. De plus, le tarif du mégawattheure pourrait augmenter.

L’Arenh 

L’Arenh, qui signifie Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique, permet aux fournisseurs d’électricité alternatifs comme par exemple Direct Energie, Ilek, ou Engie, de bénéficier d’un accès à un volume d’électricité produit par les centrales d’EDF à un prix réglementé. Cela permet d’améliorer la concurrence sur le marché de l’électricité.

Les volumes d’électricité de l’Arenh

La demande en électricité étant de plus en plus importante, le gouvernement voulait augmenter les volumes d’électricité de l’Arenh, de 100 à 150 térawattheures par an, mis à disposition par EDF afin de ne pas répercuter une hausse des prix sur les factures d’électricité des consommateurs. Néanmoins, les décisions politiques n’ont pas l’air de statuer dans ce sens pour l’année 2020 et le volume d’électricité nucléaire disponible pourrait rester le même.

La conséquence d’une non-augmentation du volume serait que les fournisseurs d’électricité soient obligés d’acheter l’électricité sur les marchés de gros afin de répondre à la demande des consommateurs, à un prix bien plus important que sur l’Arenh. Un prix qui risque ensuite d’être répercuté sur la facture des consommateurs.

L’augmentation du tarif du mégawattheure

Également, un accord donné par la Commission Européenne à EDF risque également de faire grimper les factures d’électricité. En effet, l’accord pourrait permettre à EDF de vendre plus cher l’électricité d’origine nucléaire qu’elle produit aux autres fournisseurs alternatifs. Le tarif passerait de 42 euros à 45 euros le mégawattheure. Ceci pourrait engendrer pour un ménage qui se chauffe à l’électricité, une hausse d’une soixantaine d’euros annuelle sur sa facture.

Cette hausse de 3,5% à 4% pourrait intervenir après deux augmentations déjà successives en 2019 de 5,9% et 1,23%.

L’impact sur les factures des professionnels

Ces dispositifs, s’ils sont mis en place, pourraient faire grimper les factures d’électricité des professionnels, pour qui, la part du coût de l’électricité par rapport à leur chiffre d’affaires total représente entre 2% et 30% en fonction de leur consommation d’électricité.

De plus, une directive européenne voudrait interdire à EDF et aux entreprises locales historiques de proposer un tarif réglementé aux entreprises qui réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 2 millions d’euros ou qui emploient plus de 10 salariés.

Les entreprises vont donc, par ces changements, être confrontées à une hausse de leur facture d’électricité.

L’effacement électrique comme solution

Afin de combler cette hausse, une entreprise peut mettre en place un contrat d’effacement de consommation électrique avec un opérateur comme Enerdigit. Celui-ci permettra à l’entreprise d’obtenir un revenu net supplémentaire en échange de délestages électriques, quelques heures par an, lorsque le réseau rencontre des pointes de consommation pouvant le déséquilibrer. Une rémunération qui peut venir compenser une partie de la hausse de la facture d’électricité.

Pour conclure, il est fortement probable que les factures d’électricité augmentent au début de l’année 2020.