1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...

Tout ce qu’il faut savoir sur le ramadan

Les croyants, qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans, procèdent régulièrement à des périodes dites de privations pour plusieurs raisons. Chez les chrétiens, la période sacrée est appelée le mois de carême tandis que chez les musulmans,  le mois sacrée correspondant au 9e mois du calendrier musulman est nommé période de ramadan. C’est en effet au cours de ladite période que le Prophète Mohammed a reçu la révélation du Coran ; le livre saint des musulmans. Voici une synthèse des informations qu’il vous faut savoir sur la période de ramadan.

Date de début et date de fin du ramadan

S’il est certains que le Ramadan est pratiqué au cours du neuvième mois du calendrier musulman, les dates exactes de début et de fin de cette période ne sont connues qu’à quelques jours voire quelques heures au préalable malgré les progrès technologique qui ne permettent à juste tire d’effectuer que des prévisions. La date du début du ramadan ponctué de jeûne est décrétée quand un chef religieux note la présence du tout premier croisant lunaire. L’officialisation de la date de début est fonction du pays.

En France par exemple, c’est le CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) qui se charge de cette annonce solennelle. Le mois lunaire musulman est en général de 29 ou 30 jours, pour une année complète de 354 ou 355 jours; correspondants respectivement aux années dites communes et aux années dites abondantes. La fin du ramadan est marquée par les mêmes observations du chef religieux tout comme au début et est célébrée en grande pompe lors des retrouvailles conviviales en famille sous une fête nommée Aïd El Fitr. Chaque année, la période de ramadan connaît un décalage d’environ 11 jours par rapport au calendrier grégorien ; ce qui fait que toutes les saisons (été, hiver, printemps, automne) sont sujettes au ramadan au cours de 30 années consécutives.

Principes ou pratiques indispensables à observer pendant le ramadan

Évènement scruté par les croyants pratiquants musulmans, la période de ramadan renferme des pratiques chastes à observer. Tout musulman pratiquant se doit de faire le jeûne au cours de la période de ramadan car le jeûne constitue l’un des 5 piliers de la religion islamique outre (la prière rituelle 5 fois par jour, le pèlerinage au moins une fois dans sa vie à la Mecque, l’aumône aux pauvres ainsi que la profession de foi). C’est une obligation pour les musulmans de faire le jeûne et d’observer certaines pratiques tout en se privant d’autres (restrictions ou interdits) au cours de la période de jeûne.

Au cours du mois sacré de ramadan, le jeûne (abstention de manger, de fumer et de boire) n’est pas la seule restriction. Il existe en effet, d’autres restrictions dont le but est de permettre au croyant d’implorer la miséricorde du Tout puissant sur sa vie ainsi que celle des proches. Ainsi, outre ces absentions, il est aussi interdit d’avoir des rapports sexuelles durant la journée, de bien contrôler son langage en évitant des paroles malsaines ou provocatrices, éviter d’avoir des regards levés en les baissant au risque de d’exposer la personne à commettre des péchés et enfin, éviter d’écouter  (paroles, musiques, films) qui n’élèvent pas l’âme; pratiques susceptibles d’invalider la journée de jeûne.

Bienfaits du ramadan sur l’âme, l’esprit et le corps

Le mois sacré de ramadan procure des avantages à trois niveaux au croyant pratiquant : au niveau de l’âme, de l’esprit et du corps. Au niveau de l’esprit et de l’âme, il permet d’implorer la clémence, le pardon des offenses et les regards bienveillants du Tout puissant ainsi que la possibilité de se rapprocher davantage du Créateur par la prière régulière, la lecture entière du Sain Coran.

Cette période sacrée permet aussi d’avoir une profonde méditation sur l’importance de la nourriture, de l’eau ou de la boisson tout en poussant à s’interroger sur les souffrances que les pauvres ou moins nantis endurent jour après jour. C’est donc une période où la sympathie, la compassion de l’autre doivent animer et pousser les musulmans à donner, ou à partager au lieu de se concentrer que sur soi-même. Pour le corps, les bienfaits du jeûne ne sont plus à démontrer tant il renouvelle efficacement les cellules humaines.