1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

La pompe à eau la plus idéale pour les travaux d’arrosage

La pompe à eau est un dispositif permettant d’activer un mouvement de l’eau afin de la transposer d’un lieu vers un autre. On distingue plusieurs catégories de pompes à eau regroupées en 3 catégories fondamentales : les pompes centrifuges, les pompes submersibles, et les pompes auto-amorçantes. Chacune d’elle avec son fonctionnement spécifique !.

Si la pompe de puits et la pompe surpresseur permettent chacune de récupérer l’eau de pluie et d’arroser les jardins ainsi que les pelouses, elles ont des caractéristiques différentes les unes des autres.

Caractéristiques d’une pompe de puits.

La pompe de puits est une pompe immergée permettant de pomper l’eau de pluie et d’arroser les pelouses et les jardins. Elle se décline en plusieurs types selon l’usage ou le besoin de l’utilisateur qu’il soit professionnel ou particulier et possède deux fonctions (marche / arrêt automatiques et une fonction contre le fonctionnement à sec permettant au moteur de s’arrêter automatiquement en cas d’absence d’eau). La plus plébiscitée d’entre elle est de qualité professionnelle et robuste. Elle est dotée d’un tuyau d’aspirateur permettant d’aspirer uniquement de l’eau claire pour ne pas endommager la pompe avec des particules et prolonger la durée de vie de cette dernière.

Pompe surpresseur et ses caractéristiques.

Une pompe surpresseur ou hydrophore est une pompe auto-amorçante permettant de pallier aux fréquents problèmes relatifs à la pression de l’eau dans les installations. Elle est simple à installer et dispose d’une fonction avec une mise en marche / arrêt automatiques. Il en existe trois versions avec des usages différents les unes des autres.  Si le surpresseur avec variateur de fréquence intégrée permet de pallier à toutes les situations ; le surpresseur avec régulateur de fréquence électronique, qui est très pratique, se déclenche à la moindre baisse de pression et assure l’arrivée de l’eau. Enfin, pour des situations où il est possible d’avoir une alimentation électrique variable, le surpresseur avec pressostat et vase d’expansion (vessie) est recommandé.

Les 2 différences majeures entre une pompe de puits et une pompe surpresseur.

De la description de chacune de ses pompes, l’on constate que la pompe de puits est immergée tandis que la pompe surpresseur est auto-amorçante. Cette dernière ne peut pas aspirer de l’eau au dessus d’une profondeur de 8 mètres ; or la pompe de puits peut aspirer l’eau située à une profondeur pouvant atteindre 20 mètres.