serrurier

On parle bien souvent des arnaques commises par des serruriers indélicats. Votre entreprise de serrurerie vous donne les conseils pour déjouer les pièges de ces personnes mal intentionnées, alors rassurez-vous et faites appel à un serrurier en toute sérénité.

Le serrurier, quelle formation pour quelle garantie ?

 

Nous avons tous déjà reçu dans nos boites aux lettres ou sous les essuie-glaces de nos véhicules des prospectus, vantant les avantages de telle ou telle entreprise de serrurerie. Parfois, ces publicités sont trompeuses, et il suffit de lire les faits divers dans la presse régionale ou nationale pour prendre conscience de l’ampleur de ces arnaques de certains serruriers. Fait-il rappeler, que la publicité des serruriers est soumise à de nombreuses contraintes ? Un serrurier de Paris 9ème ou de Bordeaux a-t-il besoin de communiquer de manière aussi agressive pour réussir à attirer les clients ?

Face à ces arnaques en matière de serrurerie (nous n’évoquons ici que les plaintes déposées par des usagers auprès de la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, la DGCCRF), les autorités estiment nécessaires de rappeler que les serruriers sont soumis, comme tous les professionnels intervenant au domicile de leurs clients, à une législation spécifique. De même, tout un chacun peut aujourd’hui vérifier le professionnalisme de l’entreprise de serrurerie contactée. Le traditionnel bouche à oreille est désormais remplacé par la possibilité de se renseigner directement en ligne sur les compétences et la rigueur de chaque artisan.

On ne s’improvise pas serrurier. Si il vous est souvent conseillé de prendre le temps de choisir votre serrurier avant même d’être confronté à une urgence serrurerie, c’est justement pour pouvoir mener toutes les vérifications qui s’imposent. Vous pourrez ainsi vérifier, que ce serrurier est en mesure de vous conseiller et de vous guider en s’appuyant sur une connaissance approfondie des différents types de serrure. Parfois, le serrurier pourra même se prévaloir d’un partenariat avec une grande marque de serrurerie, ce qui constitue un élément de réassurance. Enfin, vous pourrez privilégier les serruriers agréés par les assurances, puisque ces derniers ont réussi à convaincre des spécialistes de la sécurisation des locaux, que sont les compagnies d’assurances.

 

Les prix du serrurier, des motifs légitimes, des questions à se poser ?

 

Mais en matière d’arnaque serrurerie, les compétences du serrurier ne représentent pas le seul grief reproché à ces professionnels indélicats. En effet, la facture du serrurier est souvent contestée par le montant de cette dernière. Les usagers expliquent, qu’ils se retrouvent parfois face à des montants exagérés, et que rien ne leur a été précisé avant que l’entreprise de serrurerie ne réalise les travaux. La DGCCRF a analysé toutes les plaintes des usagers et c’est cette analyse, qui explique en grande partie la législation qui a été instaurée pour protéger les usagers. En effet, les tarifs du serrurier doivent désormais être communiqués à tout usager avant même qu’il ait à prendre une décision.  Lorsque vous êtes confrontés à une urgence serrurerie, l’entreprise de serrurerie doit obligatoirement porter à votre connaissance toutes les règles applicables quant à la facturation. Que vous appeliez pour un changement de serrure ou pour une ouverture de porte, vous devez pouvoir prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Cette obligation porte bien évidemment sur le taux horaire du serrurier, et il faudra alors que soit indiqué les modalités de calcul du temps passé à réparer vos équipements. Mais ces tarifs doivent également préciser quelles sont les règles applicables en matière de frais de déplacement. Un forfait est-il prévu pour une intervention dans certains quartiers ou dans certaines villes, ou les frais de déplacement sont-ils facturés au réel ? Il en ira de même avec les éventuelles majorations, pouvant s’appliquer lorsque le serrurier intervient en pleine nuit ou pendant un jour férié. Dans tous les cas, le serrurier est tenu par la loi d’établir un devis dès lors que la somme des travaux dépasse le montant de 150 euros. Mais il doit aussi répondre à toutes les demandes de devis de ses futurs clients, et ce même si il peut préciser à ces derniers le caractère payant du devis.

C’est en respectant ces règles, que les serruriers professionnels de France espèrent bien redorer leur image de marque et se débarrasser de cette image des arnaques serrurerie.