Santé, les bienfaits de la thérapie par le cochonnet


Les activités sportives sont réputées pour avoir des effets bénéfiques aussi bien sûr le corps que sur le mental de ceux qui les pratiques. D’ailleurs, c’est bien connu : le sport est bon pour la santé. Bien sûr, les bienfaits apportés dépendent de la discipline pratiquée. Dans le cas particulier de la pétanque, le lancer du cochonnet (et des boules) fait intervenir de nombreux mouvements gymnastiques qui fortifient les muscles et font travailler les articulations. Mais qu’en est-il des vertus psychologiques ? Comment la fameuse thérapie par le cochonnet agit-elle pour promouvoir le bien-être mental chez les joueurs ?

Une meilleure gestion du stress pour plus de sérénité

Le stress étant l’un des grands fléaux de notre époque, une activité visant à le réduire de manière significative est toujours à privilégier. Les effets de la pétanque dans ce domaine sont reconnus par de nombreux psychologues. C’est d’ailleurs pour cette raison que bon nombre d’experts ont décidé de publier des articles et des ouvrages sur les bienfaits de la thérapie par le cochonnet dans la gestion du stress.

Selon les spécialistes, le fait de lancer la boule bleue favorise la respiration profonde et aide le joueur à mieux se connecter avec son corps « ici et maintenant ». Avec une pratique régulière, les sportifs gagnent en sérénité. D’autant plus que pour atteindre leur objectif, que ce soit pour tirer ou pour pointer, ils auront besoin de le visualiser et donc d’être concentrés. Mais cet état d’esprit, ils ne sauraient l’atteindre sans se vider la tête. Avec la pétanque, les sportifs apprennent à chasser toutes les pensées parasites, à lutter contre les émotions perturbatrices. Peur, colère, anxiété et autres, tout s’estompe pour laisser place à un bien-être intérieur.

Une activité qui favorise la socialisation et l’amélioration de l’estime de soi

La pétanque fait partie des disciplines sportives qui mettent en avant le contact humain. En effet, durant les rencontres, les joueurs sont souvent amenés à former des équipes sans tenir compte des différences sociales ou intellectuelles. Un avocat peut bien faire équipe avec un ancien détenu et un simple ouvrier. Le statut ne compte pas.

C’est cette mixité qui fait de la thérapie par le cochonnet un véritable outil de socialisation. Qui plus est, les clubs constituent également d’excellents lieux d’échanges et de discussions. Tout le monde peut s’exprimer. Les membres sont d’ailleurs fortement encouragés à le faire afin de mettre en place cette belle ambiance conviviale tant appréciée par les passionnés. Et pour pouvoir accepter les avis des autres, chacun devra aussi cultiver la tolérance, une qualité absolument à avoir de nos jours.

En ce qui concerne l’estime de soi, les bienfaits de la pétanque proviennent du fait qu’il s’agit d’une activité qui oppose deux équipes à chaque match. Pour atteindre leur objectif, les joueurs doivent apprendre à élaborer des stratégies et à cultiver leur intuition. Cela a pour effet d’effacer le sentiment d’infériorité, mais surtout de favoriser la confiance en soi. En outre, à l’issue de la rencontre, l’une des équipes va certainement perdre et l’autre gagner. Chacun devra alors apprendre à accepter la victoire et la défaite.