1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Selfie : moyen de créer un compte bancaire à distance

séjour iran

Se servir de selfie pour l’ouverture de compte bancaire en ligne

Un compte bancaire ouvert à distance et dont la validation se fait plus simplement ? Oui, cela est désormais possible avec La Société Générale ! Si la validation a toujours été un obstacle pour ce genre de pratique, ce n’est plus le cas grâce au système de selfie dynamique qui vient parfaire les services proposés par la banque en ligne. Après l’assouplissement d’autres formalités lors de l’ouverture de compte, cette avancée favorise encore plus la souscription auprès des banques en ligne telle La Société Générale. Explications de la validation de compte via un selfie.

Une innovation des plus intéressantes

Comme on s’en doutait, la digitalisation ne cesse d’évoluer et permet désormais à La Société Générale de créer des comptes sans passer par les nombreuses étapes de vérifications avant la validation. Son système est plutôt simple car le selfie est réalisée avec un système de biométrie faciale qui permet la reconnaissance plus rapidement. D’un autre côté, il est renforcé par un échange avec un conseiller de la banque via un appel vidéo. Le client est averti avant la vérification et tout se fait selon les réglementations concernant ce genre de pratique. En plus de faciliter la validation d’ouverture du compte, cette percée technologique permet d’éviter l’obligation du premier versement.

Des procédures simplifiées

L’accessibilité est l’un des principaux points forts des banques en ligne. Cela se renforce encore plus grâce à cette possibilité de réaliser l’ouverture et la validation du compte entièrement sur le site. Ainsi, plus de déplacement ni de longue attente pour profiter d’un compte auprès de la banque.

Les pièces numérisées transmises en ligne

Le choix de l’agence et de l’offre font partie des informations nécessaires à l’ouverture d’un compte et qui sont souvent demandées par cette dernière. Hormis cela, le client est tenu de renseigner l’établissement sur son identité et d’autres paramètres concernant son profil. Pour cela, le futur client fait parvenir en ligne les pièces requises en format photo ou autres fichiers numériques à la banque en ligne. Il envoie également les selfies pris sur différents angles dont la face et le profil des deux côtés afin de faciliter la reconnaissance lors de la validation de son compte. Le banquier procède ainsi à la reconnaissance de l’identité de l’individu en considérant ses photos lors du rendez-vous qui sera programmé en ligne ainsi qu’à l’aide des autres informations qui lui seront communiquées.

Un système d’identification fiable

Malgré l’efficacité de l’identification réalisée par le conseiller lors de l’interview en ligne, le système de reconnaissance biométrique est d’une grande utilité. Les tâches sont réalisées en temps réel. Lors du processus, la fiabilité du rapprochement est établie sur un score. Ce dernier permet de connaître le niveau de sécurité de l’identification. Après le tchat entre le futur client et le conseiller clientèle, les données sont dégagées du système de la banque. Celle-ci ne conserve que les résultats des identifications. Cette technologie, pour être accordée par la Cnil, nécessite un haut niveau de sécurité. Le système est, non seulement, fiable chez la Société Générale mais répond aussi aux attentes des clients en quête de simplicité concernant les procédures d’ouverture de compte auprès des banques en ligne.

Un entretien vidéo pour plus de vigilance

Après avoir reçu le dossier du futur client dont les selfies, l’agent bancaire mène une conversation vidéo avec le demandeur de compte. Cette étape permet une seconde reconnaissance biométrique en alliant la vidéo aux photos envoyées antérieurement. Ce sera aussi l’occasion idéale pour s’assurer de la véracité des autres informations données par ce dernier. La procédure de signature électrique permet de conclure le contrat.
Afin de réussir l’ouverture du compte en ligne, la banque fait appel aux autorités de régulation, composées de l’ACPR et de la Cnil. Elle saisit également Idemia, qui est une entreprise professionnelle en identité. L’entité se focalises sur le traitement des algorithmes permettant la reconnaissance facicale comme l’explique Detective-Banque.
Pour vérifier les authenticités des photos, un type d’algorithme compare les selfies avec les images sur les pièces justificatives. La comparaison concerne les yeux ouverts puis fermés, le profil et la face. Avec les tâches automatisées, la reconnaissance devient plus sûre. La Société Générale affirme d’ailleurs que la sécurité est beaucoup plus importante grâce au système biométrique facial.