Enfants difficiles, voici des recettes qui leur feront plaisir

manger legumes enfant
Cliquez pour évaluer!
[Total: 0 Moyenne: 0]

Purée de légumes, recette de grand-mère… J’en ai marre ! Même s’ils ne le disent pas de façon ouverte à maman, voilà comment on peut traduire le refus des plats. Heureusement, il est possible de satisfaire un enfant difficile. La mère doit s’orienter vers de nouvelles recettes afin de lui faire plaisir. Astuces et idées de recettes !

Des recettes à essayer

A l’approche d’un plat que maman à pris le temps de concocter, l’enfant s’oppose catégoriquement : « Je n’en veux pas ». Les raisons peuvent être multiples. Mais, les enfants difficiles, on en trouve dans chaque famille. S’il refuse à chaque fois son plat de légumes, il va falloir varier les préparations. Il existe mille et une manières de mitonner les légumes. Alors, quand les purées n’ont pas influence sur son appétit, il faut penser aux légumes en quiches, clafoutis ou en flans. On peut préparer des légumes en gratins. Ils sont savoureux lorsqu’on y ajoute quelques morceaux de fromage râpé.

Si les enfants sont parfois difficiles, c’est parce qu’ils se lassent des recettes de famille qui reviennent chaque semaine. Quand la routine s’est installée, il vaut mieux chercher à la contourner. Vous pouvez éveiller à nouveau leur intérêt en cuisinant de nouvelles recettes qui ouvrent l’appétit. On peut découvrir ces recettes dans les livres dédiées aux bambins. N’hésitez pas à acheter un livre élaboré par ou sous la supervision d’un pédiatre-nutritionniste. Des recettes pour enfants illustrées s’imposent afin d’amener le tout-petit à avoir de l’intérêt pour les aliments qu’il mange. Les recettes saines et délicieuses sont riches en protéines, fibres alimentaires, vitamines (A, C, B, E…), etc.

Quelques astuces pour que l’enfant vide son assiette

Un enfant qui manque d’appétit rebutera à coup sûr une assiette pleine. Commencez par lui servir une petite portion de nourriture dans un premier. Par la suite, vous pourrez lui donner d’autres portions puisque l’appétit vient en mangeant. Donnez-lui de participer à la préparation de son repas. En fait, selon les spécialistes, lorsque les enfants découvrent certains aliments dans un autre contexte, ailleurs que dans l’assiette, ils sont plus enclins à les accepter sans faire des grimaces. Il pourra aider sa mère à faire la vinaigrette. Il n’est pas question de lui crier dessus s’il fait une bêtise. On l’aborde avec douceur tout en expliquant les incidences que pourrait engendrer cette mauvaise action. Donnez des noms rigolos aux recettes que vous cuisinez.          

Enfants difficiles, voici des recettes qui leur feront plaisir
Retour en haut