Ne pas pouvoir enfanter traumatise toutes les femmes. Malheureusement, l’infertilité existe vraiment et touche aussi bien les hommes que les femmes. Si après deux années de rapports constants et normaux, et sans utilisation de méthode contraceptive, un couple n’arrive pas à concevoir un bébé, ils sont déclarés infertiles. Il est alors conseillé de consulter un médecin. Infertilité et/ou stérilité sont utilisées pour désigner une personne de sexe masculin ou féminin qui a des difficultés pour avoir un enfant ou qui est déclarée médicalement non féconde. Ce problème touche 1 couple sur 10. Les causes sont nombreuses : elles peuvent être des dysfonctionnements causés par des troubles hormonaux et/ou mécaniques. Mais sans anomalie, un couple fécond a 25% de probabilité d’avoir un bébé tous les mois.

 


Infertilité, stérilité : qu’est-ce qui différencient ces deux termes ?

Même si infertilité et stérilité sont deux termes indiquant plus ou moins la difficulté pour une femme d’enfanter, cependant leur sens diffère un peu. En effet, la stérilité c’est l’impossibilité d’enfanter car la fécondation entre l’ovule et le spermatozoïde  ne s’est pas faite. L’infertilité est que la fécondation a eu lieu mais l’embryon n’est pas arrivé dans l’utérus. Cette dernière est la cause de la fausse couche. L’infertilité comment tomber enceinte est plus possible que la stérilité. Aussi, ces deux cas sont différents de par leurs causes probables. La stérilité féminine peut par exemple être provoquée par une malformation de l’utérus ou encore une inflammation des trompes de Fallope. L’infertilité quant à elle peut être causée par de mauvaises conditions dans l’utérus ou encore par l’endométriose.

 

Les examens de contrôle à faire pour la femme

Plusieurs examens médicaux sont réalisés afin d’explorer toutes les hormones qui jouent dans les régulations du cycle hormonal et celles permettant d’estimer la réserve. Afin d’obtenir des résultats pour ces deux versants, le médecin traitant ou habituellement le gynécologue peut recommander l’un des examens de biologie médicale suivants : FSH sur pool sanguin, LH sur pool sanguin, Oestradiol, Prolactine sur pool sanguin. Pour que les résultats soient plus fiables, les examens sont faits à trois jours du cycle pour pouvoir estimer la fonction ovarienne. Il est aussi possible qu’on fasse d’autres examens comme les dosages d’inhibine B et d’AMH ou encore le dosage de la progestérone effectuer à prés 21 ou 22jours du cycle. Les résultats issus à partir de ces examens permettent de définir l’origine de l’infertilité et stérilité chez la femme.