1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Comment éviter la fatigue sur les longs trajets en moto ?

Lorsqu’on fait un long trajet en moto, la fatigue se ressentira inexorablement au bout de quelques heures. Pour éviter de somnoler au guidon et se risquer ainsi à faire un accident, voici quelques conseils à retenir pour ne pas succomber à la fatigue sur les longs trajets en moto.

S’accorder fréquemment des pauses

longue balade en moto1Pour ne pas se retrouver ankylosé et ivre de fatigue, il est important de faire de petites pauses régulières, à savoir tous les 1h à 2h. Dès que l’on ressent les premiers symptômes à savoir les paupières lourdes, la somnolence et la sensation de surprise, il faut s’arrêter sur le bas-côté, enlever son casque de moto cross et prendre un grand bol d’air frais. Si possible, il est de rigueur de se passer un peu d’eau froide sur la figure, cela va aider à se réveiller. Si la sensation de fatigue ne passe pas alors, il faudra descendre de la moto et relancer l’activité musculaire en faisant des étirements et une petite marche qui va relancer la circulation sanguine. Pour ceux qui peuvent se l’offrir, les micro-siestes de 10 à 15 minutes sont conseillées, car ils sont très réparateurs. D’ailleurs, c’est une pratique qui est assez répandue chez les routards et les pilotes de moto d’endurance, car elle permet de garder la forme.

Il est également conseillé d’éviter l’alcool, les aliments gras et tous les excitants en général comme le café, le tabac ou encore les boissons énergisantes. Ces dernières donnent l’illusion d’un coup de fouet alors qu’ils induisent une rechute encore plus grave qui peut altérer la concentration et entrainer des soucis de santé plus grave comme des troubles cardiaques, du stress et des insomnies. On choisit ainsi de carburer avec de l’eau et des repas légers pour atténuer les coups de barre.

Faire des exercices sur place

Pour ceux qui n’ont pas le temps de s’arrêter pour faire des étirements, il suffira de bouger sur place. En plus d’éviter l’engourdissement, cela permet de travailler le corps et ainsi, de ne pas succomber facilement à la fatigue. Pour ce faire, il convient de se décaler dans le sens de la largeur de manière à ce qu’il soit possible de sortir une fesse après l’autre ou un pied après l’autre tout en veillant à allonger la pointe de pied et à étendre la jambe. Si la sensation d’engourdissement persiste alors, il faudra se lever sur sa moto et essayer de tendre les jambes en prenant appui sur les repose-pieds. Pour en optimiser ses effets, il faudra veiller à se lever sur une seule jambe, puis l’autre et faire dans la foulée des mouvements de gauche vers la droite et vice-versa avec le buste et la tête en jouant de la nuque pour relâcher les tensions du corps.

Il ne faut pas attendre d’être fatigué pour faire ces exercices, l’idéal est de faire les mouvements toutes les demi-heures pour dégourdir les jambes et prévenir les courbatures. Enfin, il faut se rappeler qu’il est important de partir à deux sur les longs trajets, cela permettra de se relayer au guidon.