Désireuse de monter qu’elle a toujours un temps d’avance sur ces concurrents, Shoei dévoile en avant-première le J-O.

Avant-première

casque-jo-shoeiShoei a profité de la tenue du rassemblement Glemseck 101, qui a eu lieu entre le 4 et le 6 septembre dernier en Allemagne pour présenter le JO. Cette nouvelle déclinaison de casque jet est prévue sortir le printemps prochain, plus précisément en mars 2016. Il présente un look rétro, bien dans le temps, dédié à l’accompagnement des motos vintage. Dans le créneau des casques haut de gamme, ce casque protecteur saura ravir les scootéristes et motards férus du made in Japan, tant sur le plan esthétique que celui de la sécurité.
Le fabricant japonais ne cache pas son ambition de faire de ce casque jet la référence ultime dans le segment vintage. Derrière son aspect de jet très chic, le casque moto shoei J-O se veut être un modèle en termes de look et de protection.


Coque en fibre

Pour ne pas changer ses bonnes habitudes, Shoei a tenu à doter le J-O d’une coque en fibre « AIM » munie d’un calotin à multidensité qui lui confère une rigidité et une capacité d’absorption de chocs exceptionnelles.

Pratique et en même temps rétro

Les termes pratique et rétro peuvent être qualifiés d’antinomiques, et pourtant, Shoei a réussi à les intégrer dans un même concept. En effet, le manufacturier nippon a su allier la praticité qui a fait la renommée des autres équipements de la marque avec un style simple voire dépouillé.

Sur le plan confort

Le casque se décline dans les trois tailles classiques, XXS-M, L et XL-XXL. La fixation de la jugulaire se fait grâce à un système à double anneau classique. Par ailleurs, son revêtement intérieur est taillé dans un tissu doux démontable et lavable. Pour protéger les yeux du pilote contre le vent, le constructeur a doté ce jet d’un petit écran rétractable (CJ-3). Il est pourvu d’un système permettant d’obtenir trois positions de réglage différentes et se décline en trois teintes : jaune, fumé foncé et transparent.

Un esprit résolument rétro

Pour satisfaire aux exigences du vintage, l’emploi du nubuck est privilégié pour habiller l’intérieur des parties pour éviter les désagréments éventuels des reflets sur l’écran, susceptibles d’apparaitre avec du cuir lisse. Pour terminer, Shoei a prévu à l’arrière du casque une accroche dédiée à fixer les « goggles », ces fameuses lunettes d’aviateur du début du siècle dernier.

Le Jet hipster se mérite

La qualité de finition et de celle des matériaux utilisés, se répercute forcément sur le prix de vente. Ainsi, le J-O uni coûtera la bagatelle de 329 €, et celui avec motifs 379 €. Shoei donne rendez-vous à ses fans en mars 2016 chez les accessoiristes habituels.