1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading...

Que signifie le concept de risque cardiovasculaire global ?

hypertension artérielleDe nombreuses études ont montré l’importance des facteurs de risque relatifs à la morbidité et la mortalité cardiovasculaire, ouvrant ainsi le champ à une possible prévention de ces maladies. L’exemple de l’hypertension artérielle est tout à fait probant puisque les essais thérapeutiques ont clairement démontré que la prise en charge de l’hypertension artérielle réduisait la morbimortalité cardiovasculaire. Néanmoins, ces essais nous ont aussi appris qu’au niveau individuel, l’instauration d’un traitement antihypertenseur ne s’accompagnait pas dans 100% des cas, d’un succès en termes de prévention des évènements cardiovasculaires.

Le critère hypertension artérielle n’est pas suffisant pour prédire le risque global individuel

Tous les hypertendus non traités ne présenteront heureusement pas d’évènement cardiovasculaire morbide ou létal. Inversement, le traitement antihypertenseur n’évite malheureusement pas l’intégralité des accidents cardio- et cérébrovasculaires attribuables à l’hypertension artérielle, même en cas de bon contrôle tensionnel. Selon les résultats d’une recherche effectuée par des scientifiques, on a repris en un méta analyse plusieurs dizaines de milliers de patients inclus dans les essais contrôlés et randomisés. Ils ont montré que le traitement antihypertenseur réduisait le risque d’accident vasculaire cérébral de 42%, et le risque coronaire de 14%. Le critère hypertension artérielle n’est donc pas suffisant pour prédire le risque global individuel et l’éventuel bénéfice thérapeutique. Cette réflexion est transposable aux autres facteurs de risque cardiovasculaire : le niveau élevé d’un ou de plusieurs de ces facteurs n’est pas un élément suffisant pour la décision thérapeutique.

Déterminer le niveau de risque individuel

Il importe donc, dans le but d’une prévention cardiovasculaire optimale, de pouvoir déterminer, le plus précisément possible, le niveau de risque individuel des patients afin d’adapter au mieux les éventuelles décisions thérapeutiques. Ce concept de risque global aide donc à la définition du risque de survenue d’un évènement cardiovasculaire morbide ou létal. Ce concept est donc partie prenante dans les stratégies de prédiction du risque cardiovasculaire et de la maladie cardiaque, mais aussi, et surtout des stratégies de réduction de ce dernier.

Laisser un commentaire